Pranayama Technique du Contrôle Respiratoire

Le yoga enseigne que notre corps physique est la matérialisation de plusieurs corps subtils : corps énergétique, corps émotionnel, corps mental et intuitif.

Tous ces corps y compris le corps physique sont divisés à leur tour en 5 couches allant du plus grossier au plus subtil :
(1) Couche de nourriture, corps physique
(2) Couche énergétique, corps éthérique
(3) Couche de désirs et d’émotions, corps astral
(4) Couche de l’intellect et de l’intuition, corps mental bas
(5) Couche de félicité, plénitude, joie, paix, corps mental haut.

Toutes ces couches sont profondément liées et fonctionnent par l’intermédiaire des réseaux et centres énergétiques des corps subtils, qui sont en rapport avec les nerfs, les plexus nerveux, la circulation sanguine, le système respiratoire, les organes et les glandes du corps physique.

En sorcellerie, nous nous intéressons spécifiquement au corps énergétique, appelé aussi double éthérique du corps physique. Ce corps éthérique englobe, pénètre et déborde toute parcelle solide, liquide ou gazeuse du corps physique de quelques centimètres. Il fonctionne comme agent récepteur et distributeur de toutes les énergies qui animent l’être humain.

Le corps dense et le double éthérique varient simultanément en qualité, en raffinant le corps dense, le corps éthérique est affiné automatiquement. Il est aussi l’intermédiaire entre le corps physique et les corps émotionnel ou astral. Il est important que ces corps fonctionnent ensemble en parfaite équilibre. Le corps éthérique est d’une texture atomique fine et serrée, normalement invisible, mais qui peut devenir visible et palpable au sorcier entraîné.

L’enveloppe éthérique est la couche composée d’énergie. Elle est faite d’un réseau brillant de canaux subtils (Nadis) qui d’après les textes classiques sont au nombre de 72000 et émanent tous de la colonne vertébrale.

Les Nadis s’entrecroisent et forment un filet lumineux. Chaque croisement est un noeud énergétique ou Chakra ce qui signifie roue ou disque tournant. Il y a 7 croisements majeurs, 21 croisements mineurs, et un chakra pour chaque articulation. L’énergie dans les chakras tourne en spirale et le diamètre de la roue varie de + ou – 5 cm à 15 cm suivant l’état de la personne. Les chakras ouverts et en bon fonctionnement donnent une claire perception de soi et du monde qui nous entoure.

La science des chakras est restée longtemps secrète et une bonne partie l’est toujours car il y a un réel pouvoir et donc danger derrière ces connaissances de la manipulation énergétique.

En science shamanique il y a des chakras majeurs et des chakras mineurs, 9 chakras : 2 “mineurs”, pieds et genoux plus les 7 “majeurs” connus de tous.

Si vous délaissez les deux premiers, comme l’enseigne la majeure partie des “maîtres” ou “gurus”, le travail est incomplet et mène à renforcer l’illusion aussi appelée “petite musique des sphères”. C’est beau, doux et agréable mais loin de la véritable “libération” qui consiste à équilibrer les deux pôles de l’énergie, appelée : pouvoir, prana, chi, ki, kâ, etc.

Les chakras majeurs sont localisés à la surface du double éthérique à environ 6 cm du contour du corps physique le long de la colonne vertébrale. Les chakras s’ouvrent vers l’avant et vers l’arrière et sont en relation directe avec les centres nerveux et certains organes du corps physique. Ils reçoivent l’énergie transportée par l’activité électromagnétique de l’atmosphère emplie d’ions négatifs et positifs.

Les ions négatifs permettent à l’oxygène de pénétrer dans le sang et les ions positifs l’en empêche. L’ionisation négative favorise la vie alors que l’ionisation positive entraîne la mort par asphyxie cellulaire. Il existe dans le commerce des ionisateurs négatifs créés à la base pour les voyages dans l’espace. Ces appareils permettent parfaitement de compenser en ville le manque d’ions négatif dans votre logement et donc vous recharger en énergie vitale comme à la mer ou à la montagne qui sont des lieux fortement chargés en ions négatifs. Utilisé dans une pièce en pratiquant la gymnastique respiratoire ou pranayama, l’ionisateur négatif vous sera des plus profitable avant tout travail sur les chakras.
Le mieux étant bien sure si possible de pratiquer prés d’un lac, d’une rivière ou au bord de la mer.

Pranayama, contrôle du souffle

Quand le corps physique et le réseau éthérique sont affinés et fortifiés par la gymnastique respiratoire, le vrai Pranayama, le contrôle du souffle par la rétention et la capacité de diriger l’énergie par la pensée, peut transformer l’être humain en être rayonnant d’énergie et de bonheur.

Avant d’arriver au vrai Pranayama avec de longues rétentions du souffle, on devra se préparer soigneusement. On ne peut forcer l’énergie à passer par des canaux encrassés sans risquer d’y mettre le feu.

Toute personne qui respire, vit plus ou moins bien selon sa respiration.

Le diaphragme est un muscle qui a une position profonde et centrale dans le corps. Il forme la voûte entre la cage thoracique et la cavité abdominale.

Chez une personne détendue au niveau physique et mental, le diaphragme bouge sans restriction, descendant vers l’abdomen à l’inspir et remontant vers le thorax à l’expir. Ce mouvement d’expansion et de contraction favorise l’entrée et la sortie de l’air contenu dans les poumons. La respiration amène du mouvement dans le corps physique et dans le corps énergétique et la vitalité monte instantanément.

La respiration, comme d’ailleurs aussi les battements du cœur, qui sont contrôlées au niveau du tronc cérébral, sortent facilement de leur rythme équilibré à la moindre émotion.

bague chakra tibétaine

bague chakra tibétaine

bague chakra tibétaine sur crystal Energy

Les muscles se contractent, s’adaptent au changement et sont prêts à agir. Et bien souvent à cause de notre mode de vie plein de stimulus ils n’arrivent plus à se détendre et se bloquent.

Nos émotions et nos comportements face aux sensations de douleur, plaisir, joie, souffrance, température, bruit etc. ainsi que notre posture corporelle et nos mouvements ont une très grande influence sur la respiration et vice-versa.

Il est d’une grande importance de se rendre compte de son comportement respiratoire en temps de stress et en temps normal. Observez si en temps normal, votre respiration est calme et profonde pour une meilleure récupération et par la suite apprenez à contrôler votre respiration en temps de stress pour qu’elle vous soit toujours une aide de contrôle des émotions et d’équilibre de l’esprit.

Apprenez à équilibrer le mouvement respiratoire par les souffles fondamentaux :

1) La respiration diaphragmatique
2) La respiration complète (Ventre, basses côtes, hautes côtes)
3) Purification des canaux (nadis)

La respiration abdominale
Elle oxygène la partie inférieure des poumons. A l’inspir, le souffle soulève de façon à peine perceptible l’espace compris entre l’estomac et le nombril. A l’expir, cette même région rentre légèrement. Les moyennes et hautes côtes restent immobiles.

Ceci est la respiration du repos, de la sérénité et de l’attention.

Repos de l’activité intellectuelle, elle aide grandement à entrer dans des états méditatifs.

La respiration complète utilise la totalité des poumons, sans forcer leur capacité. Elle inclut la respiration abdominale, des basses côtes, des hautes côtes. A l’inspir, le bas des poumons se remplit d’abord, comme pour la respiration du diaphragme, puis la région moyenne (côtes flottantes et basses) pour terminer la prise d’air en emplissant la partie supérieure. Expir, même processus, en commençant par le bas des poumons puis vider la région moyenne et terminer l’expulsion d’air en vidant la région supérieure. Cette respiration pratiquée de façon lente et profonde est très bénéfique à l’amélioration de la santé.

voir: Chakra manuel d’harmonisation -

Purification de la respiration

Purification des canaux

Elle est à la base du vrai Pranayama. Elle nettoie les conduits vitaux de tous les chakras. La respiration est lente et alternée, utilisant une narine après l’autre. C’est un souffle équilibrant.

Toutes les respirations peuvent s’accompagner de gestes ou attitudes magiques qui ont des significations symboliques et permettent de canaliser les fluides.

Main droite en “geste du nez” : La main devant le visage, index et majeur à la racine du nez, pouce et annulaire ouvrant et fermant alternativement narine droite et narine gauche.

Main gauche en “geste de connaissance” : Le bout de l’index est en contact avec le haut de la phalange supérieure du pouce, posez le dessus des mains avec les doigts ainsi placés sur le genou, paume ouverte vers le ciel, les autres doigts allongés.

·Inspirez de la narine gauche pendant 5 secondes
·A la fin de l’inspiration, libérez la narine droite
·Fermez la narine gauche avec l’annulaire
·Expirez de la narine droite durant 5 secondes
·Ré-inspirez par la narine droite
·Expirez par la narine gauche après avoir fermé la narine droite et ouverte la narine gauche.

Faites 20 cycles complets en commençant par la narine gauche en première inspiration et 20 cycles complets en commençant par la narine droite en première inspiration. Ceci est la purification de base des canaux. Cette respiration peut se pratiquer avec rétention du souffle poumons pleins, poumons vides et à des rythmes différents.

Purification carrée
Inspir 5 secondes ou battements du cœur
rétention 5 secondes / B.Coeur
expir 5 secondes / B.Coeur
rétention 5 secondes / B.Coeur

Vous pouvez faire ces respirations avec rétention du souffle pour faire monter le “pouvoir”. Il est préférable toutefois d’être prudent et utiliser les rétentions du souffle avec précaution, leurs répercussions se retrouvant aussi bien au niveau physiologique que psychologique.

Les rétentions du souffle ne doivent pas fatiguer ni occasionner des tremblements, étourdissements, craquements ou pression dans la tête, ni chaleur anormale. Ce sont les signaux d’alarme du corps, dans ce cas arrêtez d’urgence. Il faut également éviter de pratiquer pendant la digestion et toujours garder la colonne vertébrale bien droite.

Après la pratique régulière de ces simples mais puissantes techniques respiratoires, un travail plus profond peut être poursuivi en utilisant le “verrouillage du menton”, la “contraction de l’envol” et la “contraction basale”. On entre alors dans le vrai contrôle et manipulation de l’énergie. Pratiquez d’abord et approfondissez les 3 respirations de base en ajoutant un désir, une pensée ou une attitude spirituelle pendant l’exercice.

Pour les techniques citées plus haut il sera préférable d’être guidé par un maître yogi ou un vrai sorcier Shaman.

WordPress theme: Kippis 1.15