Pranayama Technique du Contrôle Respiratoire

Le yoga enseigne que notre corps physique est la matérialisation de plusieurs corps subtils : corps énergétique, corps émotionnel, corps mental et intuitif.

Tous ces corps y compris le corps physique sont divisés à leur tour en 5 couches allant du plus grossier au plus subtil :
(1) Couche de nourriture, corps physique
(2) Couche énergétique, corps éthérique
(3) Couche de désirs et d’émotions, corps astral
(4) Couche de l’intellect et de l’intuition, corps mental bas
(5) Couche de félicité, plénitude, joie, paix, corps mental haut.

Toutes ces couches sont profondément liées et fonctionnent par l’intermédiaire des réseaux et centres énergétiques des corps subtils, qui sont en rapport avec les nerfs, les plexus nerveux, la circulation sanguine, le système respiratoire, les organes et les glandes du corps physique.

En sorcellerie, nous nous intéressons spécifiquement au corps énergétique, appelé aussi double éthérique du corps physique. Ce corps éthérique englobe, pénètre et déborde toute parcelle solide, liquide ou gazeuse du corps physique de quelques centimètres. Il fonctionne comme agent récepteur et distributeur de toutes les énergies qui animent l’être humain.

Le corps dense et le double éthérique varient simultanément en qualité, en raffinant le corps dense, le corps éthérique est affiné automatiquement. Il est aussi l’intermédiaire entre le corps physique et les corps émotionnel ou astral. Il est important que ces corps fonctionnent ensemble en parfaite équilibre. Le corps éthérique est d’une texture atomique fine et serrée, normalement invisible, mais qui peut devenir visible et palpable au sorcier entraîné.

L’enveloppe éthérique est la couche composée d’énergie. Elle est faite d’un réseau brillant de canaux subtils (Nadis) qui d’après les textes classiques sont au nombre de 72000 et émanent tous de la colonne vertébrale.

Les Nadis s’entrecroisent et forment un filet lumineux. Chaque croisement est un noeud énergétique ou Chakra ce qui signifie roue ou disque tournant. Il y a 7 croisements majeurs, 21 croisements mineurs, et un chakra pour chaque articulation. L’énergie dans les chakras tourne en spirale et le diamètre de la roue varie de + ou – 5 cm à 15 cm suivant l’état de la personne. Les chakras ouverts et en bon fonctionnement donnent une claire perception de soi et du monde qui nous entoure.

La science des chakras est restée longtemps secrète et une bonne partie l’est toujours car il y a un réel pouvoir et donc danger derrière ces connaissances de la manipulation énergétique.

En science shamanique il y a des chakras majeurs et des chakras mineurs, 9 chakras : 2 “mineurs”, pieds et genoux plus les 7 “majeurs” connus de tous.

Si vous délaissez les deux premiers, comme l’enseigne la majeure partie des “maîtres” ou “gurus”, le travail est incomplet et mène à renforcer l’illusion aussi appelée “petite musique des sphères”. C’est beau, doux et agréable mais loin de la véritable “libération” qui consiste à équilibrer les deux pôles de l’énergie, appelée : pouvoir, prana, chi, ki, kâ, etc.

Les chakras majeurs sont localisés à la surface du double éthérique à environ 6 cm du contour du corps physique le long de la colonne vertébrale. Les chakras s’ouvrent vers l’avant et vers l’arrière et sont en relation directe avec les centres nerveux et certains organes du corps physique. Ils reçoivent l’énergie transportée par l’activité électromagnétique de l’atmosphère emplie d’ions négatifs et positifs.

Les ions négatifs permettent à l’oxygène de pénétrer dans le sang et les ions positifs l’en empêche. L’ionisation négative favorise la vie alors que l’ionisation positive entraîne la mort par asphyxie cellulaire. Il existe dans le commerce des ionisateurs négatifs créés à la base pour les voyages dans l’espace. Ces appareils permettent parfaitement de compenser en ville le manque d’ions négatif dans votre logement et donc vous recharger en énergie vitale comme à la mer ou à la montagne qui sont des lieux fortement chargés en ions négatifs. Utilisé dans une pièce en pratiquant la gymnastique respiratoire ou pranayama, l’ionisateur négatif vous sera des plus profitable avant tout travail sur les chakras.
Le mieux étant bien sure si possible de pratiquer prés d’un lac, d’une rivière ou au bord de la mer.

Les couleurs de l’aura

Suivant le degré d’avancement intellectuel et moral de l’individualité, l’aura comporte des couleurs et des tonalités diverses. L’Echelle aurique possède une gamme de nuances très étendue, qui va du brun le plus intense au bleu turquoise en passant par les tons chocolat, gris foncé, gris violet, gris clair, gris perle, pour atteindre au vert au bleu cobalt, bleu turquoise.

Ces derniers tons ne se voient que chez des personnes qui possèdent une haute spiritualité.

Les personnes qui ont l’aura bleu, sont peu sujettes à subir la volonté et les influences étrangères, elles ont une grande faculté de perception.

L’aura peut rayonner bien loin de l’individu c’est ce pouvoir de rayonner au loin qui permet les manifestations psychiques, dites télépathiques.

Quand les spirites affirment que les communications qu’ils reçoivent émanent uniquement des désincorporés, des désincarnés, ils se trompent, car des vivants endormis, en léthargie, peuvent faire écrire des vivants.

Ce même rayonnement de l’aura explique, comment certains clairvoyants peuvent voir très loin auprès de certaines personnes des faits de leur passé, de leur présent et parfois de leur avenir.

Quand une personne a un fluide clair et rayonnant (lumineux), le clairvoyant voit très facilement, parce que son fluide astral se mêle à l’aura de cette personne et se confond avec lui, l’interpénétré, de sorte que le clairvoyant naturel peut lire comme dans un livre ouvert toute l’histoire de la personnalité observée, tandis que, le même clairvoyant a beaucoup de peine à lire dans l’aura de la personne qui n’a aucun pouvoir de projection aurique.

C’est grâce à l’aura, à l’astral, qu’un peu avant sa mort ou dans une grave maladie, un moribond ou un malade peut se dégager de son corps physique et apparaître loin de ce corps à un ami ou à une personne sympathique (télépathie).

Paracelse et l’aura

Les Hindous et les Egyptiens de l’Antiquité ont parfaitement connu l’Aura, chez ces derniers, cette émanation était même figurée par une sorte de vapeur plus ou moins intense, qui se dégageait du coeur, s’élevait de là à hauteur de la tête et se répandait surtout autour de celle ci.

Chez les Hébreux, cette émanation se nommait Airrid, terme qui signifie souffle, aura, esprit vital, fluide animique, couverture, etc., car tous ces termes sont dérivés du verbe hébreu Begd, (couvrir). En effet, l’aura couvre en entier le corps de l’homme comme d’une enveloppe véritable.

Paracelse nomme l’aura l’Evestrum, mais il lui donne un sens un peu différent:

“Si nous voulons parler de l’Evestrum sous son double aspect (mortel et immortel), nous dirons que chaque chose a son Evestrum, que l’on pourrait comparer à l’ombre que projette un objet sur un mur.
L’Evestrum naît avec le corps, croît avec lui et lui reste attaché aussi longtemps que la moindre particule de matière existe encore. Chaque chose, qu’elle soit visible ou invisible, qu’elle appartienne à la matière ou à l’âme, possède son Evestrum, Trarasmes est le pouvoir invisible qui se manifeste au moment ou le sens intime (perception intérieure) commence à se développer dans l’homme.

L’Evestrum porte, imprimés en lui, les événements futurs et procure ainsi les visions et les apparitions, mais le Trarasmes produit une exaltation des sens.

“Les Sages seuls peuvent comprendre la véritable nature de l’Evestrum et du Trarasmes, le premier agit sur le sens de la vue (aura pour, nous), le second sur le sens de l’ouïe (magnétisme, électricité, télépathie, etc.).
“L’Evestrum occasionne des rêves prophétiques, tandis que le Trarasmes communique avec l’homme en lui faisant entendre des voix ou résonner de la musique ou des sons à son oreille intérieure (clairaudience).

“Quand un enfant naît, il porte avec lui un Evestrum constitué de telle sorte, qu’on peut y lire à l’avance les actes et les événements futurs de la vie de l’enfant devenu grand. Si cet individu est sur le point de mourir, son Evestrum peut indiquer l’approche de la mort par des coups frappés, par des bruits inusités, par le mouvement des meubles, etc., etc.

“L’Evestrum de l’homme vit avec lui, reste après la mort de l’individu dans la sphère terrestre, il est relié sympathiquement à la partie immortelle de l’individu, Il peut donc jusqu’à un certain point, et dans des conditions particulières, révéler, l’état d’âme de la personne à laquelle il a appartenu”.

qu’est-ce que l’Aura ?

L’aura est une sorte de rayonnement de vapeur légère qui se dégage de l’homme et qui l’entoure comme d’une enveloppe ou un voile véritable. L’homme n’est pas seul à posséder une aura, tous les corps quels qu’ils soient en ont une, les animaux, les végétaux, de même que les minéraux, possèdent des auras, mais chez les animaux, les végétaux et les minéraux, cette sorte de nuage lumineux, d’atmosphère brillante a moins d’étendue qu’autour de l’homme.

Chez celui-ci, cette étendue est variable, elle a plus ou moins d’amplitude suivant le degré d’avancement intellectuel et surtout moral de l’individu.

Cette aura peut varier de 30 à 55 centimètres et plus suivant le degré de spiritualité plus ou moins élevé du sujet,

L’aura affecte une sorte d’ovale autour du corps humain en forme d’oeuf dénommé oeuf aurique.

Généralement, plus l’aura s’éloigne du corps de homme et plus il s’éclaircit, jusqu’au point où sa périphérie se fond graduellement dans l’aither ambiant.

L’observation attentive de l’aura montre qu’il est formé de zones distinctes, correspondantes à des états différents de la matière, qui forment bien des auras distinctes, mais qui s’interpénétrent de la même manière que le double aithérique de l’homme pénètre son corps et c’est bien à tort qu’on a comparé ces auras successives aux couleurs du spectre solaire, car, chez ce dernier, les couleurs sont parfaitement distinctes et ne se pénètrent que par leurs bords de contact.

Il est à peu près certain, que, comme tout ce qui existe dans la nature, l’aura est septuple, mais les meilleurs voyants ne peuvent guère distinguer que cinq parties ou couches de l’aura.

C’est à l’aide de l’aura que se déplace le corps astral et que se produit l’extériorisation de l’individualité. Il ne faut pas confondre l’aura humaine avec l’aura hystérique et l’aura épileptique.

WordPress theme: Kippis 1.15