Kundalini

La Kundalini est la montée de l’énergie le long de la colonne vertébrale jusqu’au sommet du crâne.

Le terme Kundalini (ou Koundalini) vient du sanskrit “kundal” signifiant “boucle”.

Kundalini désigne une puissante énergie qui trouve son origine dans le 1er chakra, le chakra racine. Elle est représentée par un serpent enroulé sur lui-même trois fois et demi : le Feu Serpent.

Par la pratique de la méditation, on peut provoquer l’éveil de la Kundalinî. Elle monte alors le long de la colonne vertébrale depuis le sacrum jusqu’au 7e chakra, le chakra coronal en harmonisant chacun des chakras.

La Kundalini est l’énergie vitale (ou primordiale) qui conduit à l’éveil spirituel et à la plus haute conscience de soi.

C’est par la méditation, et plus particulièrement lors de méditations avec certains cristaux remarquables que l’on peut activer la Kundalini pour s’éveiller sur le plan spirituel et accéder à un état de conscience très élevé.

Les yogis utilisent différentes techniques de concentration et de méditation, l’emploi de la volonté,
certaines façons de respirer, des postures et des mouvements divers dont la finalité ultime est l’éveil de la Kundalini, force spirituelle féminine qu’ils ont l’habitude de représenter sous la forme d’un serpent de feu enroulé trois fois sur lui-même.

Ils considèrent que ce “serpent” est normalement couché dans le 1er chakra, le chakra Muladara situé à la base de la colonne vertébrale dans le lotus à 4 pétales.

kundalini feu serpent

kundalini feu serpent

L’épine dorsale est l’original du caducée de Mercure dont les deux serpents symbolisent la Koundalini, ou feu serpent, qui va se mettre en mouvement dans ces canaux. Les ailes représentent la faculté de parcourir consciemment les plans supérieurs par suite du développement de ce feu.

En se réveillant, l’énergie s’élève en spirale à travers les 5 autres chakras (Svadisthana, Manipoura,
Anahata, Visuddha et Ajna), qu’elle embrase tour à tour avant d’atteindre le septième chakra, le Sahasrara chakra, le “lotus aux mille pétales”, situé au sommet de la tête.

Lorsque cette ultime étape est franchie, le yogi atteint “l’Illumination”.

Vibrations matière astrale

Il ne doit pas vous sembler étrange qu’il y ait une espèce particulière de matière qui ne réponde qu’aux émotions. Un rayon de lumière ne produit pas dans l’atmosphère des vibrations qui atteignent votre oreille, pas plus que les ondulations qui nous parviennent comme son ne sont produites par les vagues d’éther que vous appelez la lumière.

Sir William Crookes fit une fois un tableau de groupes de vibrations il divisa par séries les groupes de vibrations se manifestant soit comme électricité, soit comme son, soit comme lumière finalement, il fit remarquer que des vibrations encore inconnues, desquelles nous sommes inconscients, pourraient dans l’avenir trouver une autre application, répondre à une autre forme de force ou de vitalité, répondre peut-être à la pensée.

L’émotion est en corrélation avec une certaine vibration, de même que cette vibration est en corrélation avec une émotion. Si la matière astrale vibre, il s’élève dans votre conscience une émotion correspondant à la vibration particulière qui vous a frappé, qui a atteint la matière astrale de votre corps.

Cela a été démontré d’une manière très intéressante et traité dans des ouvrages relatifs à des expériences d’hypnotisme et de transes hypnotiques.

Il y est dit que, tandis que vous pouvez éveiller une émotion et provoquer ainsi le geste correspondant, de même, en suggestionnant un geste à un sujet hypnotisé, l’émotion correspondante surgit dans son esprit.

Ainsi, si vous prenez la main du sujet, la tenez enfermée dans la vôtre et la secouez comme si vous étiez fâché, le sujet manifestera de l’irritation ou si vous faites naître la colère, les signes extérieurs correspondants se produiront.

Une partie de cette matière astrale interpénètre la matière dense de notre corps physique et arrive ainsi à faire partie de celui-ci.

Nous avons les corps solides, les liquides, les gaz et les éthers, puis, dans chacun de nos corps physiques la matière astrale qui interpénètre ces quatre éléments.

Lorsque vous mettez une éponge dans l’eau, celle-ci se répand dans l’éponge, sans cesser de l’entourer extérieurement.

De même, l’ensemble du corps humain tout entier est interpénétré par cette matière astrale dont la plus grande partie l’entoure. Cette matière est très souvent appelée corps astral

Or, cette matière émotionnelle interpénétrant le corps humain s’étend un peu au-delà du corps dense visible ; elle forme en partie l’aura, ce nuage invisible qui entoure le corps dense humain.

Quand elle en est séparée, la partie astrale prend la forme du corps dense auquel elle est normalement associée. Mais, sauf ce cas de séparation, c’est un simple nuage, interpénétrant le corps physique et se glissant dans la forme que ce corps a déjà fixée. Représentez-vous donc cette matière émotionnelle, pénétrant chaque partie de notre corps, s’étendant un peu au-delà de celui-ci et entourée d’un grand océan de matière astrale qui peut à tout moment être mis en vibration si celle contenue dans votre corps vibre.

L’aura matière astrale

Ceux d’entre vous auxquels les écrits du Moyen-Age sont familiers, connaissent un mot, souvent employé de nos jours, le mot “aura”.

Les alchimistes vous l’ont fait connaître et vous le rencontrez dans les traités de médecine. Paracelse, par exemple, emploie ce mot en expliquant la constitution, la nature de l’homme.

Le mot aura fut adopté par la Théosophie moderne parce qu’il exprime mieux qu’aucun autre mot cette partie invisible du corps humain qui est liée à ses émotions.

Au Moyen-Age, “aura” était employé pour dissimuler certaines idées que les auteurs n’osaient pas exposer ouvertement.

Lorsque vous lisez les livres de cette époque, si vous êtes disposé à murmurer contre leur obscurité, souvenez-vous qu’ils étaient élaborés sous la menace de la prison et du bûcher. Leurs auteurs étaient obligés de voiler sous un langage symbolique des vérités dont il était dangereux de parler ouvertement.
Le mot “aura” fut prononcé à une réunion scientifique par un médecin de Londres, le Dr Kilner.

Pour la première fois un savant, traitant la question de la constitution humaine, fut capable de montrer à l’oeil physique de l’homme une partie de cette matière, normalement invisible, qui constitue l’aura.

On dispose des écrans, de façon à intercepter la lumière ou à la laisser pénétrer selon les besoins on se sert de deux plaques de verre juxtaposées entre lesquelles se trouve un liquide qui forme un écran transparent. En regardant un être humain ordinaire à travers cet écran et selon des conditions spéciales de lumière ou d’obscurité, le Dr Kilner réussit à faire voir à l’oeil physique inexpérimenté et non exercé la partie la plus grossière ce que l’on appelle “aura” du corps humain.

Normalement, cette atmosphère colorée qui entoure le corps dense de l’homme est invisible. Chacun de vous est entouré d’une sphère de matière plus subtile, semblable à un nuage et qui varie de couleur selon vos émotions et vos pensées.

L’observateur voit ce changement, mais seulement l’observateur qui a développé une vue plus perçante que la vue ordinaire il est alors capable, sans avoir recours au procédé mécanique du Dr Kilner, de voir ce nuage qui entoure l’être humain, l’animal, la plante et la pierre. Ce nuage est, en partie, composé de matière astrale ; que l’on nomme aussi matière émotionnelle, car elle est mise en vibrations par les changements de conscience que nous appelons émotions.

Chaque fois qu’une émotion traverse votre conscience, la matière astrale qui est en vous et autour de vous, ondule comme le feraient des vagues, exactement de la même manière que lorsque vous frappez un gong avec un maillet. Un savant vous dira qu’une grande sphère de vibrations enveloppe le gong ; celles-ci parviennent à vos oreilles sous forme de son ; elles sont invisibles entre vous et le gong, mais elles n’en existent pas moins et cela est prouvé par l’effet produit lorsqu’elles frappent le mécanisme de l’organe adapté pour les recevoir et les reproduire.
De la même manière, lorsque vous éprouvez une émotion, il se produit comme un impact sur cette matière astrale ; il se forme des ondulations qui vont s’éloignant de votre corps comme une grande sphère de matière vibrante ; ainsi que toutes les vagues de vibrations, elles sont soumises aux lois ordinaires, diminuant d’intensité lorsque la distance augmente et s’épuisant graduellement en s’éloignant de leur source.

Pensez à cette matière fine et invisible que l’émotion fait vibrer, comme l’air vibre sous l’influence d’un son généré par un gong, une corde de violon, une note de piano, etc. Mais cette matière dont il est question ne répond ni au son, ni à la lumière, à aucun courant d’électricité, mais si je puis me servir de cette expression, à un courant d’émotion.

C’est la caractéristique qui lui a été donnée par le Divin Architecte, mettant ainsi l’émotion en rapport avec une espèce particulière de matière, comme d’autres formes de matière répondent soit au son, soit à la lumière, soit à l’électricité, la matière étant toujours l’intermédiaire par lequel l’énergie ou la force est transmise à travers l’espace.

WordPress theme: Kippis 1.15